« Enfirouâper »

synonymes actuels : Tromper, duper, avaler, se faire attraper

Enfirouâper est une expression québécoise très obscure… Elle nous viens du XVIIe siècle alors que nous étions toujours une colonie française. En ces temps-à, le commerce de fourrures va bon train. Les peaux filent en direction de l’Europe, emballées en ballots qui sont chargés sur des navires. Pour qu’un ballot soit considéré comme valable, il doit être pesé. Or, les marchands voulant vendre le plus de ballots avec le moins de peaux possible, emballaient de grosses pierres dans ceux-ci pour en trafiquer le poids. On disait alors qu’il était « in fur wraped » (emballé dans la fourrure). Cela fut associé à l’escroquerie et, avec le temps, le terme finira par se métamorphoser en « enfirouâper ».

3 thoughts on “« Enfirouâper »

  1. Bonjour,

    Un dictionnaire de parlure québecoise fait remonter l’expression à l’uniforme des soldats britanniques qui portaient, au moment du grand dérangement, un pardessus de fourrure. "In fur wraped" aurait donné ainsi le terme enfirouaper qui marquerait un comique patriote pour désigner que l’Anglais vous escroque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*