Forum: La gestion de classe comme élément essentiel pour être un bon enseignant

Voici une problématique aportée par un professeur d’Université dans le cadre d’un forum sur l’éducation:

On entend quelquefois certains intervenants du monde éducatif affirmer qu’il suffit de bien contrôler ses groupes pour être un bon enseignant au secondaire. L’affectation fréquente de professeurs n’ayant pas de formation dans la spécialisation enseignée semble confirmer un peu cet énoncé.

Qu’en pensez-vous? Voici ma réponse:

Mon opinion

Je comprends votre propos. Je suis aussi prêt à vous dire que je ne suis pas d’accord avec les «intervenants du monde éducatif». La gestion de classe est essentielle, certes, mais cela ne fait pas de vous un bon enseignant pour autant. Après que vous avez le silence dans la classe et que tous les élèves vous écoutent attentivement… que faites-vous? L’enseignement n’est pas seulement de la gestion de classe (bien heureusement sinon nous aurions simplement besoin d’une technique policière!), mais bien la mise en relation d’un ensemble de 12 compétences complexes. La gestion de classe n’en est qu’une seule parmi tant d’autres. De toute façon, la gestion s’apprend bien assez rapidement «sur le tas» pour celui ou celle qui se donne la peine de vouloir l’apprendre pendant sa pratique ou à l’aide de quelques lectures ciblées.

Ma théorie

J’ai côtoyé beaucoup d’enseignants, surtout dans le domaine des sciences, qui n’avaient pas fait leurs études en éducation. Ils étaient des chimistes, biologistes, mathématiciens, et ne bénéficiaient d’aucune formation pédagogique, tant au niveau de la didactique qu’au niveau de la gestion de classe. Parmi ceux-ci, d’excellent enseignants se démarquaient! Les gens apprennent rapidement et se débrouillent très bien! Oui ce n’est pas parfait, mais même en comparaison avec des enseignants de formation, plusieurs performaient mieux!! Je crois que c’est à cause qu’ils sont mieux ferrés dans leur matière que certains enseignants de formation (autant les jeunes que les vieux). Ils sont du même coup plus intéressants.

C’est ce que je reproche à notre formation universitaire: trop de «flafla» et pas assez de matière… Surtout en Géo-Histoire où nous avons deux sciences à acquérir. La gestion de classe n’est pas une chose que l’on devrait enseigner à l’université à mon avis…En-tout-cas, pas de cete manière! Le cours de gestion de classe m’a-t-il VRAIMENT été profitable? J’en doute très fort… Glasser, Canter, Gordon et Rogers sont TRÈS loin de moi lorsqu’un élève m’envoie promener.

Que pensez-vous de mes propos? > J’attends la brique d’un pied ferme! 😉 François Deslauriers

7 thoughts on “Forum: La gestion de classe comme élément essentiel pour être un bon enseignant

  1. Premièrement mes valeurs. Ensuite, je chercherai à trouver des solutions auprès des gens qui m’entourent et qui ont plus d’expérience que moi.

    Les savoirs-faire et les savoirs-agir ne s’apprennent pas dans les livres ou dans la théorie…

  2. Je seconde entièrement votre conception de gestion de classe. Je vois trop d’enseignants autour moi (et de stagiaires, surtout), pour qui « gestion de classe » est synonyme de « discipline ». Si on me permet une généralisation, la gestion de classe constitue, en quelque sorte, le volet organisationnel et pratique de la pédagogie.

  3. Gestion de classe: Structure d’administration et de répression des comportements authentiques et originaux. (ironique bien sûr)

  4. La maîtrise de la gestion de classe : une condition nécessaire mais non suffisante. Bien d?accord. Par ailleurs, je partage l’observation exprimée par François Guité à l’effet qu’on réduit trop souvent et à tort la gestion de classe à sa dimension disciplinaire.

    Quant à l?apport de la théorie, je penche plutôt pour le point de vue exprimé par Stéphane Allaire. Elles fournissent à la fois des modèles d?analyse et d?orientation de l?action professionnelle. Mais encore faut-il bien les comprendre et, surtout, être capable de voir comment elles s?adaptent au réel.

    Je partage également votre opinion sur la grande importance d?une bonne formation disciplinaire au secondaire. La réforme de la formation des maîtres de 1994 a, à mon avis, beaucoup trop affaibli la formation disciplinaire en imposant deux disciplines à la formation initiale.

Comments are closed.