Le principe de liberté de choix

S’il existe plus d’une manière légale de configurer sa main, c’est au joueur de décider de sa configuration finale. L’optimisation des points n’est nullement une obligation, quoiqu’elle devrait normalement être visée. Voyez cette main composée des mêmes tuiles, mais organisée de deux manières différentes. Pour chacune, calculons les différents yaku réalisés et additionnons les han ainsi obtenus:

Capture d’écran 2016-06-05 à 18.48.50

Les fu:
7 paires 25fu

Total 25fu (non arrondi)

Les yaku:
7 paires (Chitoitsu: 2 han)
Toutes des tuiles de 2 à 8 (Tanyao: 1 han)
Tsumo avec une main fermée (Menzen Tsumo: 1 han)

Total: 4 han
Valeur de la main: 6400 points

Capture d’écran 2016-06-05 à 18.50.03

Les yaku:
2x deux suites identiques (Ryanpeiko: 3 han)
Toutes des tuiles de 2 à 8 (Tanyao: 1 han)
Tsumo avec une main fermée (Menzen Tsumo: 1 han)

Total: 5 han
Valeur de la main: 8 000 points (main limite: Mangan)

Comme il est possible de le constater, organiser sa main correctement et annoncer les bons yaku réalisés peuvent faire une grande différence quant au calcul de la valeur finale de la main. Il faut rester le plus vigilant possible. Par contre, avoir une vision juste de sa main vient avec l’expérience et le temps, il est donc souhaitable d’être indulgent envers les joueurs moins expérimentés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*