le déterminant possessif «leur»

Ce matin, dans le cours de grammaire, nous avons eu à expliquer à règle d’accord du déterminant «leur». Il était évident qu’il fallait d’abord s’assurer de ne pas le confondre avec le pronom «leur», lequel n’est jamais mis au pluriel. Le remplacement de «leur» par «lui» dans la phrase ferait très certainement la job d’écarter cette possibilité.

Je leur ai dit de s’en aller.
Je [lui] ai dit de s’en aller.

En remplaçant le pronom «leur» par un autre pronom, «lui», il est possible de l’identifier comme tel.

Cependant, c’est l’accord du déterminant «leur» qui pose un réel problème. Mais quand devons-nous mettre le déterminant «leur» au pluriel?

La règle générale d’accord des déterminants est que ce dernier prend le genre et le nombre du mot qu’il accompagne. Or, comme c’est un déterminant possessif qui est associé aux pronoms personnels «ils» ou «elles», l’idée du pluriel est déjà évoquée. Mais quand utilisons-nous «leurs», alors?

Selon Maurice Grevisse (Précis de grammaire française, 1957):

«Leur» s’écrira au singulier:

a) Devant un nom strictement singulier:
Ex.: Ils préparent leur avenir.

b) Quand un objet possédé par l’ensemble de possesseurs:
Ex.: Ils ont vendu leur maison. (En parlant des deux propriétaires d’une seule maison)

c) Quand chaque possesseur ne possède qu’un seul objet.
Ex.: Les élèves ont terminé leur rédaction. (Chaque élève n’a terminé qu’une seule rédaction, mais elles étaient toutes différentes)
Ex.: Ils ont fermé leur oeil.

«Leur» s’écrira au pluriel:

a) Quand chaque possesseur possède plusieurs objets.
Ex.: Les élèves ont rangé leurs livres. (Considérant que chacun possède plusieurs livres)

b) Quand chaque possesseur ne possède qu’un seul objet, mais que la phrase implique une idée de réciprocité, de comparaison ou d’addition.
Ex.: Les deux hommes se sont échangé leurs cartes d’affaires. (même si chacun n’avait qu’une seule carte à échanger)

c) Quand il accompagne un nom toujours écrit au pluriel.
Ex.: Les gens ont perdu leurs lunettes. (Dans ce contexte, «Lunette» s’écrit toujours au pluriel. On dit avoir DES lunettes)(Exemple tiré d’Antidote 9, 2016)

d) Quand le sens logique l’impose.
Ex.: Leurs têtes se sont entrechoquées quand l’autobus a freiné. (Le sens veut qu’il y ait au moins deux têtes pour qu’elles puissent s’entrechoquer)(Exemple tiré d’Antidote 9, 2016)


Bref, la langue, ce n’est pas simple. il faut seulement s’y intéresser pour l’apprivoiser toujours un peu plus chaque jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*