Le principe de liberté de choix

S’il existe plus d’une manière légale de configurer sa main, c’est au joueur de décider de sa configuration finale. L’optimisation des points n’est nullement une obligation, quoiqu’elle devrait normalement être visée. Voyez cette main composée des mêmes tuiles, mais organisée de deux manières différentes. Pour chacune, calculons les différents yaku réalisés et additionnons les han ainsi obtenus:

Capture d’écran 2016-06-05 à 18.48.50

Les fu:
7 paires 25fu

Total 25fu (non arrondi)

Les yaku:
7 paires (Chitoitsu: 2 han)
Toutes des tuiles de 2 à 8 (Tanyao: 1 han)
Tsumo avec une main fermée (Menzen Tsumo: 1 han)

Total: 4 han
Valeur de la main: 6400 points

Capture d’écran 2016-06-05 à 18.50.03

Les yaku:
2x deux suites identiques (Ryanpeiko: 3 han)
Toutes des tuiles de 2 à 8 (Tanyao: 1 han)
Tsumo avec une main fermée (Menzen Tsumo: 1 han)

Total: 5 han
Valeur de la main: 8 000 points (main limite: Mangan)

Comme il est possible de le constater, organiser sa main correctement et annoncer les bons yaku réalisés peuvent faire une grande différence quant au calcul de la valeur finale de la main. Il faut rester le plus vigilant possible. Par contre, avoir une vision juste de sa main vient avec l’expérience et le temps, il est donc souhaitable d’être indulgent envers les joueurs moins expérimentés.

OpenEmu

Lorsqu’on est un gamer, il arrive parfois que la nostalgie nous prenne et qu’on ait le goût de rejouer à de vieux classiques qui nous ont tant amusés et inspirés. Ainsi, le phénomène du rétrogaming s’impose de plus en plus dans le monde du jeu vidéo. Pour les «ti-pauvres» comme moi qui n’ont pas l’argent ni la place de collectionner massivement des consoles et des cartouches de jeux, se tourner vers un émulateur devient une option intéressante.

Ainsi, OpenEmu est un logiciel libre d’émulation de consoles de jeux vidéo «vintage». Celui-ci permet de jouer à des versions .rom de nos classiques favoris. Le logiciel est très stable, rapide, supporte les jeux pour une grande variété de consoles (NES, SNES, SEGA Genesis, Famicom, Atari 2600 et beaucoup plus encore!).

L’utilisation de OpenEmu est très facile et instinctive. Il permet de classer ses .roms par consoles, de donner une note à nos jeux préférés. De plus, il est possible de télécharger les jaquettes des jeux ou d’y insérer facilement celles qu’il n’aura pas trouvées.

Pour le contrôle, j’utilise une manette DualShock 4 (PS4) que mon Mac reconnait sans aucun problème. Plug-and-Play.

À même OpenEmu, la configuration des différentes manettes selon la console se fait comme un charme. L’interface visuel rend les multiples configurations faciles et rapides.

Je ne crois plus utiliser d’autres émulateurs à l’avenir. Je suis comblé!

Fallout 4

Oh my my my!

Ça faisait environ 7 ans que je l’attendais! Enfin, Fallout 4 s’est retrouvé dans mon PS4, mardi passé. Comparé à Fallout 3, on se sent en terrain connu. Le «gameplay» est pratiquement identique, mis à part le contrôle des combats en FPS qui est GRANDEMENT amélioré. En fait, il est jouable. Dans la version précédente, le VATS était la manière de combattre efficacement, car la visée en temps réel n’était pas au point. Mais dans Fallout 4, tout est super fluide. Ce n’est pas tout à fait le même contrôle ni la même aisance de tire que dans les COD, mais Ça fonctionne tout de même très bien.

Je n’ai pas encore beaucoup joué – seulement 7 à 8 heures – mais je sens que j’aurai beaucoup de plaisir avec ce déjà classique FPRPG!

AVGN Adventures sur WiiU

Comme il ne semble pas vouloir sortir de ci tôt sur la PS4, et comme j’allais y jouer de toute façon, je me suis dit: «Pourquoi ne pas l’installer sur ma WiiU?»

«The Angry Video Game Nerd Adventure» est un jeu vidéo édité pour le PC et sorti en 2013. Il est basé sur un personnage de fiction, le Angry Video Game Nerd (AVGN), inventé par James Rolfe qui est critique de jeux rétro. AVGN (e personnage) se spécialise surtout dans les critiques de jeux de vieilles consoles, plus particulièrement ceux du Nintendo Entertainment System (NES). Il a un faible pour les mauvais jeux, ceux qui ne sont pas beaux, pas bons, qui offrent de mauvais contrôles, dont la jouabilité est médiocre, voire minable. Il les décrit tous en faisant preuve de grande agressivité et en mettant l’accent sur tout ce qui ne fonctionne pas et qui n’a pas de bon sens. Le tout est fait sur un ton 1000% humoristique. Il me fait bien rire! Il a fait plus de 130 capsules web jusqu’à maintenant et je dois dire que j’y suis accro depuis plusieurs années. Pourquoi je raconte tout ça? C’est pour comprendre le principe du jeu AVGN Adventures.

En fait, AVGN est tellement populaire qu’il fait maintenant des présentations à Comicon! Pour un gars qui a débuté sa carrière de critique «amateur» sur YouTube avec seulement 2 vidéo, c’est pas pire!

Le mec a tellement de succès que plusieurs développeurs indépendants se sont mis à développer des jeux «sur» AVGN. Il y a en a eu plusieurs qui sont sortis, pas tous bons, mais quand même! Ici, il fait une critique des jeux dont il est le protagoniste.

Ainsi, il semble que le meilleur de ceux-ci soit AVGNA! C’est d’ailleurs le seul qui a été approuvé par James Rolfe lui-même. Je l’ai donc installé sur ma WiiU et j’y ai joué tout à l’heure.

!#%?&*! que c’est dur!

Je me suis essayé d’y jouer à «normal», mais il n’y avait rien à faire… Dans un même niveau, il peut arriver qu’on y meure plus de 50 fois! Il y a même un compteur sur la manette WiiU qui garde le compte de nos décès; comme si nous avions besoin de nous refaire dire à quel point nous jouons comme de la crotte… Je crois que pour apprécier pleinement le jeu, il faut être à l’affût des nombreux épisodes d’AVGN. Je pense sincèrement qu’il y a trop d’«inside jokes» pour qu’AVGNA soit pleinement appréciable par un néophyte.

Je compte bien donner une bonne grosse chance à ce «side scroller» à la sauce démence!