L’Univers… selon le guide

L’univers burlesque de Douglas Adams ne cessera de me faire rire! Au chapitre 19 du deuxième volume du Guide du routard Galactique, Le dernier restaurant avant la fin du monde, nous avons la chance de lire quelques notions tirées du fameux Guide? En voici un extrait qui résume bien l?ambiance du roman ainsi que sa logique (s’il on peut appeler ça comme cela) d’hurluberlu.

L’Univers : Quelques informations pour vous y faciliter la vie.

1. Superficie : infinie.

Infini : plus grand que ce qu’on peut trouver de plus grand, et encore. Bien plus grand, même. Pour tout dire : vraiment incroyablement immense, d’une taille ahurissante, en fait «putain de fois» mahousee. L’infinité est tout bonnement si énorme qu’en comparaison, l’énormité paraît franchement riquiqui. Gigantesque multiplié par colossal multiplié par vertigineusement vaste : tel est le genre de concept que nous essayons d’évoquer ici.

2. Importations : néant.

Il est impossible d’importer des objets dans un territoire infini, faute d’une zone extérieure d’où faire provenir les susdites importations.

3. Exportations : néant.

Voir importations.

4. Population : néant.

On sait qu’il existe un nombre infini de mondes, tout simplement parce qu’il existe une quantité d’espace infinie pour les loger. Tous, toutefois, ne sont pas habités. Par conséquent, il doit exister un nombre fini de mondes habités. Un nombre fini divisé par l’infini est si près de zéro que ça compte pour du beurre, si bien que la population moyenne de toutes les planètes de l’Univers peut donc être considérée comme égale à zéro. D’où il découle que la population totale de l’Univers est aussi égale à zéro et donc que tout individu que vous soyez susceptible de croiser de temps à autre saurait être que le fruit d’une imagination dérangée.

5. Unité monétaire : néant

En fait, trois monnaies librement convertibles ont régulièrement cours dans la Galaxie mais aucune vraiment ne compte : le dollar altaïrien s’est récemment effrondré, le bouton de Q-Lôth de Pô ne s’échange que contre d’autres boutons de Q-Lôth de Pô, quant au pou-léphrite, il pose de son côté des problèmes bien spécifiques : certes, son court actuel de neuf suhl-plats est une pièce triangulaire en caoutchouc de onze mille kilomètres d’arête, personne encore n’a pu en amasser suffisamment pour posséder un seul pou-léphrite. Les suhls-plats ne sont pas négociables, les Galactibanques refusant de manipuler des petites coupures. De l’ensemeble de ces prémisses, on peut déduire aisément que les Galactibanques sont également le produit d’une imagination dérangée.

6. Art : néant.

L’art a pour fonction d’être le miroir où se reflète la nature et aucun miroir n’est de taille suffisante, voir paragraphe 1.

7. Sexe : néant.

Bon, pour de vrai, il y pas mal de sexe – essentiellement à cause de l’absence totale d’argent, de commerce, de banque, d’art et d’autres activités susceptibles de tenir occupés tous ces inextants habitants de l’univers. Inutile toutefois de s’embarquer dans une longue discution sur ce sujet, tant il peut être effroyablement compliqué. Pour de plus amples informations, on se reportera de préférence aux chapitres sept, neuf, dix, onze, quatorze, seize,dix-sept et dix-neuf inclus du présent Guide – en fait, on pourra fructueusement consulter la majeur partie du reste de l’ouvrage.

One thought on “L’Univers… selon le guide

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *