Le bien écrire

Comme je suis d’avis qu’il est la moindre des choses de bien écrire et qu’il faut faire attention à ce que l’on écrit pour la simple et unique raison que le tout peut simplement porter à confusion, j’ai décidé de donner un autre exemple pour faire suite à ce billet de Robin. Quelle est donc la différence entre ces deux phrases?

1- Je trouve ça difficile au bureau: je n’aime pas le français.
2- Je trouve ça difficile au bureau: je n’aime pas le Français.

Dans le premier cas, c’est la langue qui n’est pas appréciée au bureau… alors que dans la deuxième phrase, c’est l’homme à la

nationalité française

qui n’est pas aimé. Voilà un excellent exemple qui pourrait bien être très embarassant! Imaginez la zizanie que cela pourrait faire dans un bureau de 20 employés! Ça serait de toute beauté de voir la scène!

2 thoughts on “Le bien écrire

  1. Parlant d’écriture, tu es prolifique François! Trois billets aujourd’hui, 14 rubriques en quatre mois, ouf! Quel "multiphile"!
    Longue vie à Deslaure.com!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *