Le guide du routard galactique : tristement décevant

Si j’en avais la possibilité, je mettrais l’affiche du film « Le guide galactique », à côté du mot déception et l’expression adaptation douteuse. Eh oui, j’avais tellement d’espoir de voir un film qui traduirait bien l’esprit du si bon livre! Mais… non… le film est tout ce qu’il y a de plus banalement moyen comme cinéma. Si au moins le scénario avait gardé toute la saveur du livre… ça aurait été bien mieux. Dans les faits, seul le début respecte le si génial bouquin. Les éléments du film passent trop rapidement, laissant un manque flagrant d’explications pour apprécier entièrement les détails. Dans le film, Zappy Bibicy (Zaphod) est vraiment un bouffon débile, voir un pauvre clown que seul les plus débiles que lui peuvent apprécier. Dans le livre, je le voyais comme un homme fendant, certes, mais avec un peu plus de classe!
Zappy, Trillian, Marvin et Ford À mon avis, ils auraient dû faire exactement comme dans les livres et, pour compenser, auraient pu aussi parler de la suite: Le dernier restaurant avant la fin du monde. Le deuxième livre de la série termine sur un punch qui est très bon et qui nous donne évidemment le goût d’en savoir plus. Avec ce qu’ils ont fait, je serais très étonné de voir une suite à ce film. J’ai tout de même été très étonné d’entendre les noms traduits dans le film! Les noms des personnages et des planètes étaient ceux du bouquin francophone… Je n’aurais franchement jamais cru qu’ils se seraient donné la peine! Bravo… Pour ceux qui n’ont pas lu le livre… tant mieux… vous n’aurez pas d’attente. Cependant ne vous fiez pas au film pour juger des livres! C’est vraiment deux mondes! Pour ceux qui ont lu le livre… Ayez l’esprit ouvert! Voici ce que les critiques en pensent…

4 thoughts on “Le guide du routard galactique : tristement décevant

  1. J’ai aussi vu le film. Je ne suis pas totalement d’accord avec toi. Il est déjà connu que les versions télé, radio et littéraire du Guide Galactique sont tout à fait différentes. Il est intéressant de voir un film où l’esprit de l’histoire est conservé sans nécésairement conserver l’histoire en totalité. Ceci est en réalité de l’art, et comme le guide galactique nous le rappel en parlant de l’art dans l’univers: "L’art a pour fonction d’être le miroir où se reflète la nature et aucun miroir n’est de taille suffisante". Je tiens à ajouter que le film a aussi été produit de pair avec le père du livre, Douglas Adams lui même (en tant que producteur exécutif et, si je ne me trompe pas, d’auteur du scénario du film). Probablement que si sa mort n’avait pas terminé sa collaboration, le film aurait été encore plus tordu, mais sans pour autant être un copie conforme du livre. Je crois que le style de l’auteur se reflète bien dans le film et que ce dernier réussi à faire un beau clin d’oeil à cette grande oeuvre littéraire.

  2. Je comprends où tu veux en venir Vinz. Néanmoins, j’ai tout de même été déçu de ce que j’ai vu… Peut-être avais-je trop d’attentes!?

    J’ai écouté la version Radio de la session BBC. Bon… C’est vrai qu’il y a quelques différences entre l’émission de radio et les livres, mais le fil conducteur de l’histoire est là!

    De plus, (peut-être parce que Walt Disney était impliqué dans la production du film) je trouve désolant que le film soit clairement destiné à un public enfant… Ils ont fait un film d’enfant avec  »Le guide du routard » alors qu’au départ, c’est une littérature destiné d’abord (je crois) aux adultes.

    N’as-tu pas ressenti le style  »Walt Disney » dans l’interprétation de l’histoire? Disney a le tour de tourner au ridicule ce qui, auparavant était prèsque un chef d’oeuvre…

    Cela dit, j’ai été déçu de ma première écoute, certe, mais peut-être que si je l’écoute une deuxième fois, j’apprécierai plus l’ambiance! 😉

    On se reparle bientôt Vinz! Au fait? à Quel volume de l’histoire es-tu rendu? Moi j’ai arrêté au troisième: j’attends d’avoir mon coffret pour continuer!

  3. Franchement j’ai adoré le guide galactique, ou plutôt the hitchhicker’s guide to the galaxy, puisque le film a beaucoup plus de saveur en anglais. Oui c’est vrai, ils ont tout tordu l’histoire et ce n’est pas ce à quoi je m’attendais et j’ai ce sursaut de voir que tout était changé, mais l’esprit est le même, exactement. Ils ont seulement changé les évènements pour y mener. La seule vrai erreur, d’après moi, a probablement été de mettre tant d’importance sur l’histoire d’amour entre Arthur et Trillian. C’était bien plus drôle de le voir se démener pour essayer de l’avoir pendant qu’elle se promenait peinarde à travers la galaxie avec lui. Mais je trouve quand même que c’est une fabuleuse interprétation du guide du routard galactique, j’ai adoré la manière dont le guide est illustré et conçu, c’est génial. Mais ils auraient au moins pu expliquer pourquoi la serviette est un élément au centre de la vie de Ford Escort.

    Je soutiens qu’un film n’a pas à être la copie d’un livre même s’il reprend son esprit.

    Aurélie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *