Deux soirées  »spaghett »

Souper spaghett numéro 1



Vendredi soir, je suis allé avec Amélie et toute sa famille (élargie) manger du spaghetti chez son oncle Pierre. Le souper spagh avait lieu pour nous faire part de leur expériences de voyage en République Tchèque ainsi que pour nous montrer quelques superbes photographies de Prague. Pierre est le père de Dérick Brassard, un jeune hockeyeur qui joue pour les Voltigeurs de Drummondville. Il y a deux semaines, Dérick et toute sa famille sont allés en République Tchèque, car celui-ci devait disputer un tournoi de hockey international très important. La soirée était très intéressante et animée. On a beaucoup rit: il faut dire que la famille Brassard sont très joyeux et sociables de nature! (l’ambiance de leurs rencontres de famille me fait penser aux rencontres de famille qu’avaient les Deslauriers jadis.) Ça parle fort, ça rit, ça jase.. Tout le monde passe du bon temps!

Souper spaghett numéro 2

TOUS les samedis soirs – je dis bien TOUS – ma famille et moi avons l’habitude (la tradition plutôt) de manger du spaghetti que ma mère avait préalablement fait, issu d’une recette secrète (très secrète). J’ai aujourd’hui 23 ans et je dois dire, avec certitude, que j’en mange depuis au moins 22. En fait, que le spaghetti soit une des premières nourriture solide que j’aie ingurgité à l’apparition de ma toute première dent de lait, cela ne me surprendrait nullement. Mon goût pour le spaghetti s’est raffiné avec le temps. Tous mes amis connaissent le samedi-spagh de chez Deslaure! Un classique qu’on ne peut manquer! (Car cela est impossible même si on le veut bien) Aujourd’hui, c’était samedi… Longue vie au Spaghatt!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *