Une partie d’ultra-cricket pèlerin


La plus longue et la plus destructrice partie jamais organisée en est aujourd’hui à sa quatrième génération et personne ne semble donner le moindre signe de vouloir la quitter. Quelqu’un a bien jeté un coup d’oeil à sa montre, mais cela remonte à onze ans maintenant et ce geste est demeuré sans suite.

La pagaille qui règne est extraordinaire, il faut le voir pour y croire, mais si vous n’avez pas particulièrement besoin d’y croire, alors n’allez pas voir, parce que ça risque de ne pas vous plaire.

(ADAMS Douglas, La vie, l’univers et le reste, p. 143, Denoël Présence du Futur/369)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *