Formation des superviseurs, des responsables camp de jour et du service de garde

Mes inquiétudes étaient grandes face à cette formation. L’an passé l’expérience avait été pénible et je ne souhaitais pas revivre la même expérience une seconde fois. Je priais, tous mes lampions à la citronelle étaient allumés. Au départ, la gang avec qui je ferais la formation serait très différente de l’an passé. 50% des responsables camp de jour et du service de garde qui travaillent avec moi cet année sont des nouveaux. 7/14 pour être précis. L’avantage de faire des formations de perfectionnement, c’est que nous apprenons à nous connaître davantage. Ça crée beaucoup de liens d’amitié et de complicité quand on passe plusieurs jours ensemble! C’est une des raisons pour lesquelle j’adore le camp de jour! La formation était donnée par deux anciens animateurs de longue date qui, avec leur expériences, on décidé de fonder une compagnie de formation de gestion de personnel et de leadership. Cette compagnie se nomme Dynamo et fait le tour des camps de jour du Québec pour motiver les troupes avant le début de la saison. Pour la première journée de formation, je suis motivé et j’arrive au Lac Beauchamp à 7h30. Un petit déjeuner nous était servi et le dîner le serait aussi. Un bagel, du fromage, une pomme et du jus, et absence de café… QUOI ?!? PAS DE CAFÉ ?!? crient certains. Bah, je vais m’en passer, disent d’autres. Glop Glop, on avale et on commence la formation. Celle-ci débute dehors. On nous fait dégourdir un peu sur le sable de la plage. Danses et chants sont à l’honneur. Ensuite débute la formation. Sur l’heure du midi, la pizza était servie avec quelques biscuits aux brisures de chocolat en guise de desert. J’ai dîné avec Bazouel, T-Bone, Otchi, Pépé, Ti-Monstre et Falbo. Mémorable repas dans lequel nous avons parlé de politique et de tendance mondiale. Retour à la formation. L’après-midi fût plutôt tranquille. C’est à 17h00 que la formation termina pour la journée. Ouf, grosse journée épuisante! *** Le lendemain, la seconde partie de la formation a débuté en grand avec une petite danse sur la plage, histoire de se dégourdir un peu. Durant la formation, nous étions tous un peu plus fatigués que la veille. Certains avaient bu, dont les formateurs qui, ce matin là, avaient tous deux les yeux dans le même globe oculaire. Pissant! Au dîner, un repas plus que mauvais… Restes de pizza de la veille, discutablement tièdes, des pitas fourrés au thon, des 3 pouces subways au salami, chips. Comme desert, les biscuits aux brisures de chocolat de la veille, des fraises enrobées de pain (???). Bref, rien pour donner faim… Bazouel et moi, en discussion sous la galerie du chalet, regardions les responsables motivés danser sur la musique de Thriller de Michael Jackson. Elle et moi avons parlé d’enseignement, de mathématique, et de mon site web, de mon oncle Gilles, de sa vie en appart à Montréal. Après le frugal repas, la formation continua. Un dernier coup de coeur avant la fin de la journée. Heureusement, cette partie de la formation était beaucoup plus pratique que ses autres segments. Finalement, la formation s’est terminé tout près de 30 minutes à l’avance pour que ceux et celles qui le voulaient, puissent danser une dernière fois sur Thriller et sur d’autres musiques de danses continentales! 🙂 Quelle finale mémorable!

2 thoughts on “Formation des superviseurs, des responsables camp de jour et du service de garde

  1. Encore pis s’il avait été déclaré coupable, j’aurais peut-être hésité choisir un tube de Michael Jackson dans le cadre d’une activité de camp de jour… 😉

    (Lampions à la citronelle… Citation à conserver!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *