Lettre à M. Gratton

En lisant son article quotidien dans le journal leDroit de ce matin, j’ai réalisé que M. Gratton avait la plume et le style d’un blogueur. J’ai donc pris sur moi l’initiative de lui écrire un petit mot, une bouteille, comme mon oncle Gilles aime tant dire losrqu’il offre un blogue à quelqu’un. Voici mon courriel.

Bonsoir monsieur Gratton, En ce mercredi 7 septembre 2005, je me suis décidé à vous envoyer cette bouteille. Pourquoi une bouteille? Hé bien, cela vous sera expliqué en temps et lieu. J’ai lu votre article ce matin. Il traitait du message que Céline a fait aux dirigeants américains par son entrevue avec Larry King. C’est à ce moment la que j’ai cliqué. Votre style d’écriture ne colle pas à celui d’un journaliste ordinaire, mais bien à ce qu’on appelle dans le jargon internaute, celui de « blogueur ». Je ne sais pas si vous êtes au courant de ce que les « blogues » peuvent offrir à quelqu’un comme vous, qui a tant à dire, à expliquer et à raconter. Je m’explique. Un blogue est une « forme » de journal de bord, portfolio, qui sert de recueil géant dans lequel nous pouvons y mettre nos idées, créations, textes, images, pensées, discussions, réflexions, etc. Aucune censure sur un blogue. C’est VOTRE espace sur l’Univers pour vous exprimer. Chaque message (ou texte, ou peu importe) se nomme, dans le langage des blogueurs, un « billet ». Le billet peu être long de plusieurs paragraphes, comporter des images ou même n’être que de quelques lignes seulement. Tout ce que vous y écrivez est mémorisé et archivé. Vous pourrez aussi, à votre guise, retourner les tronquer, modifier ou même les effacer. Les beau dans tout ça? 1- Vos textes demeurent en ligne sous forme de banque de donnée simple et efficace.
2- Vos idées peuvent être lues instantanément par des milliers de lecteurs.
3- Vos textes et pensées peuvent être commentées en-ligne, créant ainsi une dynamique de discussion sur le sujet (que le journal traduit difficilement) et peut-être même des débats croustillants!
4- Cela ferait de vous une personne hyper-branchée, à la dernière mode internaute 😉
5- Un blogue est TRÈS facile d’utilisation et ne requiert AUCUNE connaissance approfondie en informatique.
C’est ainsi que se termine mon intervention de lecteur. Telle une bouteille à la mer, je ne sais pas si mon message sera lu et si j’aurai une réponse. Je ne sais pas si vous prendrez ma suggestion au sérieux, mais qui ne tente rien n’a rien… … Cordialement François Deslauriers
Étudiant en éducation à l’Université du Québec en Outaouais

3 thoughts on “Lettre à M. Gratton

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *