Influences

Mon premier vrai trip était très peu conventionnel pour un enfant de mon âge… pour n’importe quel enfant au fait… Dans le temps, je me tenais beaucoup chez mes cousines Andréanne, Marie-Élaine et Aurélie (toutes filles de Gilles). c’est à ce moment là que j’ai commencé à m’intéresser à Chess, un opéra rock écrit par le célèbre Tim Rice (le même qui a composé la trame sonore de Roi Lion de Disney). J’écoutais toujours Chess dans mon baladeur à l’école. Je trippais. J’aime toujours ça d’ailleur. J’ai réussi à trouver la version CD à Ottawa au Centre Rideau. 50$. Mais c’est si bon!

Je me rappelle aussi, j’ai dû avoir 12 ans. Je suis allé chez mon oncle Paulo. Je lui avais alors demandé de me faire une cassette de mix avec plein de musique. Cette cassette, je l’ai écouté souvent. Je me rappelle de quelques chansons qui s’y trouvaient: Wind of Change de Scorpion, Stairway to Heaven de Led Zeppelin, Summer of 69 de Bryan Adams et plusieurs autres chansons dont je ne me rappelle plus. Je ne sais pas si j’ai toujours cette cassette… Je vais fouiller. Comme tout le monde de mon âge, j’ai trippé Beatles. Il n’y a rien d’exceptionnel la dedans. Je me rappelle que mon père m’avais permis d’installer un tourne-disque fonctionnel dans ma chambre. Je n’arrêtais pas d’écouter le disque rouge des Beatles. Je l’ai écouté et écouté cet album. J’imagine que c’est à quelque part où faut passer pour apprendre à écouter la musique!

Il y a aussi eu Maxime Pedenaud Jobin, lequel m’a initié à la musique de Deep Forest, groupe sur lequel j’ai trippé pendant plusieurs années (au grand désarois de Robin qui n’aime pas beaucoup le groupe, ou très peu…)


J’ai eu plusieurs autres influences par la suite. D’abord mon grand ami Robin, avec qui j’ai découvert la musique électronique du film PI avec Aphex Twin et Orbital entre autres, ainsi que plusieurs autres tels que Art of noise et Massive Attack.

Ensuite, Robin et moi avons eu notre passe rockprog. D’abord avec des hits plus récents comme Scenes from a memory de Dream Theater ou encore Liquid Tension Experiment volume 2. Liquid Tension Experiment, c’est Daniel Didier, un gars avec qui je travaille à la télévision communautaire TVC22, qui me l’a fait découvrir. 

Ensuite, j’ai exploré un période très intéressante qui est le rockprog des années 1970. J’adore cette période musicale qui est très colorée et originale. Je ne pourrais pas passer à côté de groupes britanniques classiques tels que Camel, King Crimson, Yes, Rush, Gentle Giant et certains groupes québécois tels que Sloche, Maneige et Le Match. Avec Robin

Vers le début de mon université, mes goûts se sont vraiment éclatés. Je me suis intéressé à toute sorte de styles différents sans pour autant délaisser le rockprog. Je pense à Mathieu Cheddid alias M et Estradasphere.

Il est évident que je ne peux pas TOUT énumérer, mais je troube que faire l’exercice de se rappeller du plus grand nombre de musiques qui nous ont profondément marqué, ça rappelle d’excellent souvenirs en plus de donner le goût de redécouvrir tous ces trésors! 🙂

3 thoughts on “Influences

  1. Aaaahhhhh… Chess… En plus, c’est la bonne version, la Broadway est poche! 🙂

    Mais dis-donc, tu boudes le francophone? Ou personne ne t’a présenté ce qui se fait de bon ailleurs qu’en anglais?

  2. Ah bien oui j’aime ça écouter de la musique française! J’ai récemment commencé à écouter du J-P Ferland entre autre. J’aime bien son album "Jaune".

    De plus, je suis un fanatique de Jean Leloup ainsi que de sa réincarnation Anik Jean 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *