Paradoxe I

Le paradoxe parfait serait de dire que l’on a rien à dire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *