Les chevaliers de la table ronde


Auteur : Bruno Cathala & Serge Laget
Days of wonder
Type : Coopératif
3 à 7 joueurs
Environ 55min-1h15
(8 / 10)

Ce matin là, je suis allé déjeuner à un café qui s’appelle le Café Diana. En entrant dans le café, je suis tombé nez-à-nez avec ma cousine Andréanne. Tout en jasant vaguement, nous avons vite fait de nous organiser une petite soirée de jeux de société. Elle voulais me présenter le jeu Les chevaliers de la table ronde. J’étais content, car c’était l’un des seuls jeux de Days of Wonders auxquels je n’avais pas joué encore… Comme la veille j’avais reçu des certificats-cadeaux pour ma fête, je suis allé me procurer le jeu tout en me disant que je n’aurais pas à me taper les règlements puisque j’allais me les faire expliquer le soir.

Brève description

Le jeu se déroule dans l’univers médiéval de la fin de l’époque romaine – AD 300 à AD 400 – (même si les armures nous laissent croire que le jeu se déroule lors de la troisième croisade – AD 1188 à AD 1192… Il aurait été une erreur de mettre de côté le romantisme que la fin de l’épique médiévale évoque!). Vous incarnez donc un des chevaliers de la table ronde et vous partez combattre le mal. Tous les chevaliers jouent ensemble pour arriver à battre le mal qui est matérialisé par le jeu lui-même! Au contraire des jeux classiques, les chevaliers de la table ronde devront unir leurs forces pour arriver à contrôler et finalement vaincre les forces obscures. Il est possible de désigner (secrètement) un félon parmi les chevaliers de la table ronde. Le félon est un traître qui souhaite la victoire des forces du mal. Le félon reste anonyme jusqu’à ce qu’un autre chevalier l’ait accusé formellement. Alors il se révèlera et commencera à harceler les autres chevaliers.

Pour arriver à vaincre le mal, vous devez arriver à collectionner des épées blanches… Lorsqu’il y a en jeu plus de onze épées (blanches ou noires) le jeu s’arrête. On compte alors les épées de chacune des couleurs et si le total des épées blanches dépasse celui des noires, les chevaliers gagnent!

Pour arriver à gagner les épées, les chevaliers de la table ronde doivent gagner des quêtes ou découvrir qui est le félon. Il y a plusieurs quêtes possibles sur le jeu. Pour réussir les quêtes, les chevaliers de la table ronde doivent exécuter une série d’actions héroïques spécifiques pour la quête qu’ils tentent de faire. Quand une quête est réussie, elle procure aux chevaliers une ou plusieurs épées, des points de Bravoure – de vie – et une série de carte que les chevaliers présents lors de la victoire de la quête peuvent se diviser entre eux. De plus, trois des sept quêtes procurent un objet spécial donne à celui qui le possède, un pouvoir spécial qu’il pourra utiliser pour le reste de la partie. Si, par contre, une quête est perdue, des épées noires sont placées sur la table ronde et les chevaliers présents à cette quête perdent un point de Bravoure. Évidemment, la quantité d’épées que chaque quête procure, varie selon la difficulté de la quête.

Comment pouvons-nous perdre? S’il y a en jeu sept épées noires: la partie est perdue… Si tous les chevaliers sont morts – n’ont plus aucun point de Bravoure -: la partie est perdue… Si douze engins de siège entourent Camelot: la partie est perdue…

Pour ce qui est du déroulement de la partie, à chaque tour de jeu, les chevaliers doivent:

1- Faire progresser le mal:
Piocher et jouer une carte noire ou mettre en jeu en engin de siège ou perdre un point de Bravoure

2- Faire une action Héroïque:
Participer à une quête ou se déplacer ou jouer une carte blanche spéciale ou défausser trois cartes identiques pour regagner un point de Bravoure. Le Mal joue donc autant de fois que le bien. Cela rend la partie d’autant plus difficile!

Les plus

Malgré la lourdeur des explications, les règles sont simples et faciles à maîtriser, même pour des joueurs occasionnels. Le matériel est d’une incroyable qualité (comme tous les jeux de Days of Wonder d’ailleurs!). Le style de jeu coopératif change le mal de place quand on est habitué à jouer à des jeux de style compétitif. Une partie ne dure pas longtemps et cela encourage les gens à en jouer plus d’une partie dans la même soirée! Ensuite, le félon rend la partie plus intéressante et plus difficile à gagner. Il est aussi intéressant de savoir que le jeu peut se jouer jusqu’à une limite de sept joueurs!

Les moins

La planche de jeu est un peu cacophonique, ça prend un peu de temps à distinguer les différentes quêtes qui y sont représentées. Les stratégies pour gagner sont un peu répétitives. Ex: Gagner le Graal et l’armure de Lancelot dès le départ, etc. Finalement, le jeu, comme plusieurs autres, est hors de prix (89$).

Voyez ici et ici des parties décrites et commentées!

3 thoughts on “Les chevaliers de la table ronde

  1. J’ai vraiment apprécié ce jeu ! C’étaitr intéressat de voir que nous devions tous travailler ensemble pour remporter la victoire !

    J’ai hâte de jouer avec un fêlon !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *