28 décembre 2005 – Une soirée avec le Robineux

Comme elles ont été plutôt rares, depuis trois mois, les fois où j’ai pu voir mon très bon amis Robin, fallais quand même pas manquer notre coup pour le temps des fêtes! Pour l’occasion, Robin avait apporté son tout nouveau téléphone portable. Regardez-le, tenant son précieux engin d’une main, et de l’autre, un succulent gâteau aux ananas de ma mère. Voyez dans ses yeux comme il semble un homme comblé! L’avancement technologique d’un côté, les vapeurs douces et réconfortantes d’une bonne recette maison de l’autre… Quoi de mieux?

Ah bien oui! Robin sait ce qu’il y a de mieux! Une bonne soirée dans la cave de Deslaure biensûr! En faisant quoi? En écoutant des Omertà! Notre dernière soirée Omertà nous avait un peu laissé sur notre faim… Nous étions en manque de cette succulente série qui, ma foi, nous émoustille à chaque fois… pour ne pas dire excite. Robin et moi avions besoin de notre dôse… Il était grand temps… c’est la mâchoir serrée que Robin me dit: Deslaure? On se craques-tu un Omertà? Le signal était officiellement lancé.

N’est pas une VRAIE soirée dans la cave chez Deslaure sans que la saleté ne s’étende, tant à l’écran que sur notre table de salon. Remarquez que le logo de nos canettes de Pepsi ont été masqués pour ne pas leur faire de publicité lors de l’élaboration de l’histoire de ce billet.


Nous avons finalement écouté quatre épisodes complets de la troisième saison d’Omertà. Nous étions tellement captivés que nous nous sommes abstenu de nous lever durant tout ce temps, même pour faire la petite commission. C’était un défi de taille, vu le fait que nous avions, durant la soirée, bu plusieurs boisons gazeuses. Robin était cloué à son sofa tellement il était captivé par la télésérie. Il affichait un sourir niait sur lequel on pouvait franchement lire: Je ne sens plus mes jambes, dû à ma vessie trop pleine… Au Diable les besoins primaires! Je connais mes priorités! Pour ma part, j’étais tellement hypnotisé par l’excellent scénario que mon corps en à perdu le réflexe de cligner des yeux… Ceux-ci étant devenus tout secs après un épisode seulement… Sacré soirée! C’est comme ça qu’on les aime dans ma cave!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *