Max et les bâtisseurs

Je viens de terminer la lecture de la BD Max et les bâtisseurs de Paul Roux. Dans cette BD, Paul Roux utilise plein de stéréotypes, de préjugés que je trouve INACCEPTABLES, faussetés historiques ( sur ce que j’en sais en-tout-cas ) ainsi que plusieurs références sur la BD qui sont plus que médiocres (genre une apparition de Milou dans une scène et Max dit:«Tiens, ce chien me rappelle quelque chose…».)

Je n’aime vraiment, vraiment pas les BD de Paul Roux et son style plus que délavé et insipide.

Un vrai simili de la BD quoi! Je rajouterais que ce n’est pas parce que quelqu’un ou quelque chose est populaire que cela est nécessairement bon… car ça me rappelle que les gens aiment les choses qui n’ont souvent pas de saveur, comme je l’ai expliqué plus en détail à ce billet.

8 thoughts on “Max et les bâtisseurs

  1. Un beau prix pour Paul Roux

    IParenting Media Awards a publié le 3 mai la liste de ses gagnants du prix Excellent Products 2006. Parmi les titres choisis se retrouve l’un des plus récents albums de Paul Roux, Petit Paul (publié au éditions Boutons d’or) qui est largement inspiré de l’enfance du célèbre bédéiste de Gatineau. Une belle récompense pour l’auteur qui se distingue maintenant jusqu’au Etats-Unis!

  2. Références racistes? C’est pas un peu dur? Un blogue, c’est un document public. Il me semble que je n’écrirais pas des choses comme ça à la légère… mais je n’aime pas tellement son travail moi non plus.

    Cousin.

  3. Je ne vois pas pourquoi je me priverais de dire que je trouve qu’il fait des références racistes? Un blogue sert à la démocratisation des idées et des opinions… et non à l’auto-censure.;) Hergé faisait des références racistes, c’est un fait et ça a été dit… qu’a-t-il de mal dans le fait de le dire appart de mettre mal à l’aise ceux qui trouvent drôle ce genre de blagues débilisantes?

    Cousin! 😉

  4. On veut un exemple de référence raciste de Paul Roux, svp (dans l’unique but de pouvoir juger par nous-mêmes, évidemment)

  5. Je vais essayer d’emprunter la bd et scanner une des cases… vous en jugerai par vous même 🙂

  6. Dire que quelqu’un utilise des références racistes, si ce n’est pas vrai, peut être considéré comme une atteinte à sa réputation. La liberté d’expression ou la démocratisation qui vient avec le web ne dispense personne de ses responsabilités, notamment celle de ne pas dire de fausseté sur les autres (et je ne porte pas de jugement sur ce que tu dis, je n’ai lu qu’un de ses livres!). La différence entre Hergé et Roux, c’est que tu peux appuyer ton jugement sur Hergé sur des décennies d’études de profs en tout genre. Sur Roux, tu dois avoir des éléments solides avant de dire ça sinon il pourrait te coller une poursuite sur le dos. On a le droit de critiquer une oeuvre, on a le droit d’y voir des propos innacceptables, mais il faut documenter ce qu’on dit, respecter l’autre, (notamment quand il vit de sa plume car les conséquences des accusations sont graves).

    Ceci étant dit, j’ai bien hâte de voir les extraits que tu proposes.

    Cousin
    P.S. Je l’ai rencontré hier et il est très sympathique.

  7. 1- Je n’ai pas dit que c’était un raciste … j’ai dit que dans son livre il tenait des propos racistes (préjugés racistes). Et t’a peut-être raison, j’ai modifié ce que j’ai écrit dans mon billet.

    2- Paul roux sais reconnaitre avec qui il doit être sympathique… n’importe qui qui a travaillé au salon du livre te le dira. j’ai même déjà passé un cours avec lui et je ne l’ai pas trouvé sympathique pour deux cennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *