Mystère à l’abbaye


Auteur : Bruno Faidutti & Serge Laget
Days of Wonder
Type : Déduction
3 à 6 joueurs
Environ 1h00-1h30
(5 / 10)

Brève description

Le frère Adelme est retrouvé sans vie, tout en bas de la falaise, en contrebas du monastère. Mais qui est le meurtrier? Ça sera à vous de le découvrir!

Dans ce jeu de déduction, vous incarnerez donc un moine résidant au fameux monastère de l’ordre des hospitaliers de Jérusalem et tenterai de trouver le coupable de cette horrible tragédie. Pour ce faire, vous aurez à trancher entre une sélection de 28 moines résidants dans le monastère. Il est cependant à noter que celui qui trouve le coupable n’est pas nécessairement le vainqueur! C’est celui qui arrive à accumuler le plus de points qui gagne. Or, pour accumuler les points, il est possible d’accuser formellement un moine suspect ou de faire des révélations: le moine à une barbe, le moine est Franciscain, etc. Mais faites attention: une fausse accusation ou une fausse révélation vous ferait perdre des points!

Pour ce qui est du déroulement, tout au long du jeu, vous aurez à poser des questions aux autres joueurs pour vous aider à déduire qui est le réel coupable. Toutes les questions sont possibles sauf celles qui mènent directement à une réponse qui serait le nom d’un moine. Le jeu est régulé par un système de tours. À chaque quatre actions, une cloche est sonnée: elle annonce l’heure de la messe. Tous les moines détectives se rencontrent donc à l’église et un nouveau tour de jeu commence.

Plusieurs pièces sont disponibles aux moines détectives pour mener leur enquête:

  • Parloir
  • Église
  • Confessionnal
  • Bibliothèque
  • Crypte
  • Scriptorium
  • Salle du chapitre
  • Confessionnaux

Chacune de ces pièces a des caractéristiques spéciales qui aideront les moines détectives à trouver le coupable. Certaines vous feront piocher dans la main de vos adversaires, alors que d’autres vous feront piocher des cartes événement qui mettront du piquant dans la partie.

Les plus



Le matériel est superbe et met dans l’ambiance des vieux monastères. Les cartes événements sont quelquefois rigolotes et rendent le jeu amusant. Par exemple, il existe une carte événement qui oblige tous les joueurs à chanter Frère Jacques en canon. De plus, les différentes pièces de l’abbaye offrent de réels avantages et permettent de se donner de véritables stratégies d’investigations. La multitude de moines suspects font en sorte de garder un suspense jusqu’à la toute fin du jeu.

Les moins

Le nombre d’actions entre chaque messe est trop limité et cela peut-être très frustrant. Certains termes sont confus dans le jeu et mènent à des interrogations sur le déroulement du jeu. Il est très difficile, surtout avec des joueurs inexpérimentés, de poser des questions stratégiques lors des interrogations, ce qui résulte en une série de questions du genre as-tu coché untel sur ta liste de suspect?. Finalement, les fiches de suspects, sur lesquelles il faut prendre des notes, sont d’excellente qualité, mais sont en trop petite quantité. La solution que j’ai trouvé est d’en plastifier quelques-unes et d’utiliser des crayons feutre lavables sur ceux-ci. Cela permet de réutiliser les mêmes fiches de suspects d’une partie à l’autre sans en gaspiller.

Bref, Mystère à l’abbaye est un Clue de luxe. Idéal pour ceux et celles qui sont nostalgique des jeux de déduction et qui souhaitent avoir un petit défi supplémentaire. Personnellement, j’ai été un peu déçu de ce jeu. Peut-être est-ce à cause de mon manque de pratique, mais je trouve que les questions que l’on pose au cours de la partie virent au superficiel. Les stratégies de jeu s’en voient très handicapées et l’intérêt baisse rapidement. C’est sûrement le jeu que j’apprécie le moins de Days of Wonder.

3 thoughts on “Mystère à l’abbaye

  1. Bof…

    C’est beau. Mais c’est cher pour un jeu de Clue combiné à un Guess Who. Il manque quelque chose. On dirait que la messe est de trop et qu’il n’y a pas assez de rebondissements… Peut-être parce que je ne suis pas une fan de Clue et que je suis habituée à quelque chose d’un peu plus complexe…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *