Le fabuleux monde du ludisme

Le monde du jeu de société, jeux contemporains de nouvelle génération j’entends, peut-être un casse-tête pour plus d’un. De plus en plus, de nouvelles compagnies font surface et de nouveaux jeux tous aussi intéressants les uns que les autres arrivent sur leurs rayons. Mais comment suivre? Comment s’y retrouver? Ce billet tentra de répondre à ces questions en vous faisant part des grandes lignes de mes connaissances du monde ludique ainsi qu’en donnant quelques trucs de base pour se faciliter la tâche. Tout d’abord, je veux élaborer un petit guide de lecture des jeux. Savoir quoi regarder, quoi analyser et quoi critiquer. Il faut impérativement s’approprier un vocabulaire qui certe peut parraître complexe, mais qui au bout de la ligne, clarifiera énormément la catégorisation mentale qu’on peut se faire des différents jeux. Voici une liste d’éléments importants qui peuvent être identifiés et analysés d’un jeu.

  1. L’auteur
  2. L’éditeur
  3. Le type
  4. Le thème
  5. Le mécanisme
  6. Le potentiel évolutif
  7. Le matériel
  8. Le prix

Voyons tous ces critères un à un pour approfondir sur chacun d’eux.

L’auteur/créateur

Tout comme dans le monde des livres, le monde des jeux offre une panoplie d’auteurs! Une des première chose qui est intéressante à savoir sur un jeu, est l’identité de l’auteur! Eh oui! Maintenant, les auteurs signent leurs oeuvres y laissent la trace de leur style, des mécanismes qu’ils utilisent. Il est donc intéressant d’approfondir ses connaissances en ce sens.

  • Ah Klaus Teuber fait des jeux dans ce style là… et je l’aime beaucoup!
  • Oui et Bruno Faidutti a fait tels et tels jeux… Ils ne m’ont pas impressionnés… Ce n’est pas un auteur que j’aime.
  • Moi j’attends le nouveau Richard Borg! J’ai hâte!

… Seront des choses qui sont susceptibles d’être entendues. On en vient donc à être capable d’anticiper le style ainsi que l’impact qu’un jeu aura sur le marché. C’est une très bonne publicité que de dire que ce jeu est du même auteur que Les colons de catane! Il n’est pas rare de voir et d’entendre ce genre de chose.

L’éditeur

Tout comme l’auteur, on s’attend d’un éditeur qu’il reste dans le même esprit et qu’il édite des mêmes auteurs. Donc, l’éditeur peut aussi bien devenir une référence pour plusieurs joueurs comme étant d’un style qu’ils aiment ou qu’ils n’aiment pas. Les jeux de l’éditeur Days of Wonder sont reconnus pour leurs thèmes forts ainsi que la qualité de leur matériel. Ainsi, lorsque Days of Wonder sort un nouveau jeu, les attentes sont fortes! Voici donc une liste de ce que je considère les principaux éditeurs de jeu. (*= les incontournables)

Le type

Pour ce qui est du type, j’entends deux grandes catégories : Jeux de plateau et jeux de cartes. Il arrive que certains jeux offrent un mélange des deux, mais habituellement, on peut clairement les catégoriser. Est un jeu de plateau celui dans lequel on se voit obligé de déployer une certaine quantité de matériel pour y jouer: pions, planche de jeu, monnaie, jetons et des cartes. Ex: Power Grid, Les colons de catane, Blokus… Est un jeu de carte celui qui est composé proncipalement de carte, sans aucun autre forme de matériel ou presque. Ex: Citadelles, Munchkin, Jok’r’ummy, Magic, Mille Borne, Chrononauts

Le thème


Le thème est l’univers, d’abord graphique, dans lequel le jeu plonge les joueurs. Ici nous parlons donc de jeux à thèmes forts. Mémoire 44, Power Grid, Munchkin, sont des jeux à thèmes forts puisqu’ils offrent un univers graphique riche qui nous incite à nous plonger dans une ambiance. Au contraire, les jeux de type plus abstraits offrent un univers graphique pauvre, inexistant ou juste-parce-qu’il-en-fallait-un. Blokus, Abalone et Vitrail sont des jeux à thèmes faibles, abstraits.

Le 

mécanisme

Le mécanisme est la structure du jeu proprement dite. Les réglements sont en fait l’explication presque pédagogique du mécanisme de jeu, qui lui, est une abstraction sans corps. Par exemple, le mécanisme des Colons de Catane repose sur les résultats obtenus en brassant deux dés. Tout le jeu est basé sur le fait que, statistiquement parlant, un 7 a plus de chance de sortir qu’un 2. Tel est le principe. Ce qui fait que certains jeux nous en font penser à d’autres, c’est que soit ils partagent le même thème (wargames) ou que leurs mécanisme de jeu sont connexes. Plus souvent qu’autrement, ce sont les mécanismes qui nous accrochent ou pas.

Le potentiel évolutif

Ce qui est intéressant à regarder, c’est le potentiel évolutif des nouveaux jeux. La durée de vie d’un jeu est grandement améliorée lorsque qu’une extension vient sur le marché. De plus en plus, les concepteurs de jeu semblent avoir cet important détail en souci. Par contre, quelque fois, ça en vient ridicule… Carcassonne, par exemple, a près de 10+ extensions et variantes possibles! Quoi? Le jeu n’était pas au point avant?

Le matériel


Une autre chose qu’il faut savoir, c’est qu’il existe quelques critères matériel aux jeux de société. Premièrement, la qualité. Certains éditeurs offrent une qualité de matériel supérieur et donc, les jeux qu’ils éditent dûrent très longtemps sans se désagréger. Certains jeux arrivent dans des boîtes d’une rigidité et d’une forme peu orthodoxe… C’est à surveiller!

Deuxièmement, la qualité graphique du matériel. Certains jeux à thèmes forts mettent le paquet lorsque vient le temps de faire les illustrations des jeux. Les illustrations utilisées jouent un rôle important (même si il ne le devraient pas vraiment) dans l’appréciation du jeu.

Le prix

Lorsque nous avons mis tous nos critères en relation, il est maintenant temps d’en évaluer le prix. À cette étape, l’évaluation du matériel aurait dû donner une bonne idée du prix de vente. Il est aussi intéressant de comparer le prix avec le prix des jeux que vous connaissez déja. Quelque fois, on se rend compte que le jeu n’en vaut pas la peine à ce prix, un meilleur investissement serait très probable et souhaitable.

Des pistes

Voici une liste de quelques sites internet que je visite plutôt régulièrement. Certains offrent la possibilité de les suivre comme des blogues (fil rss).

Tric Trac
BoardGameGeek
JeuxSoc
Jeux de NIM
Ludism
Spiel des Jahres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *