Le Manhattan, Gatineau. BEWARE!

Bon, ça faisait un bon bout que je n’avais pas garni ma catégorie Lamentorium. Eh bien, voilà que je me vide d’un peu de ma fruspression… Vendredi soir, après le boulot, nous sommes allés mes collègues et moi au Manhattan, un petit bar lounge au centre-ville de Gatineau (si on peut appeler ça un centre-ville)… Ça faisait un bon bout que je n’y était pas allé. J’ai compris pourquoi après… Il est possible qu’un commerçant ne fasse pas attention à certains détails pouvants gêner les clients, mais là, c’était trop gros. En entrant au Manhattan, à droite, il y a des divans qui semblaient confos. En bien surprise! Je crois ne m’être jamais assis sur des divans aussi mous et inconfortables. Bon. Jusque-là, ça passe. On s’assoie quand même. Dominique et Valérie font de même. La serveuse s’avance vers nous –avec beaucoup de grace–, elle nous demande si on veut boire quelque chose. Du même coup, elle nous dit qu’ils n’offrent pas le service d’Interac. Pas de problème nous nous disons, puisqu’il y a une machine distributrice de billets ATM dans le bar… SURPRISE! Il était hors-service… Do et Val, avaient très soif. Une soif telle qu’elles décidèrent tout de même de traverser le stationnement à la recherche du guichet automatique de la banque Scotia. Pendant ce temps, j’attends avec inconfort dans le fauteuil. Bon. Moi je ne tenait pas tant que ça à me commander quelque chose à boire. Je dis donc à la –sympathique– serveuse que j’allais attendre qu’ils aient Interac avant de commander… Et elle, de répondre avec un sourire niais:

«Ah ben tu vas attendre longtemps ton drink mon grand.

Toi, tu vas attendre longtemps après ton pourboire à me répondre avec cette attitude d‘envie-de-chier», que j’aurais répondu si j’avais été un garçon mal poli.

«C’est beau, merci…», lui répondais-je finalement.

Je prends le temps de regarder les lieux. Une nappe pas très chic recouvre le cube de bois qui nous sert de table (appelons-la amicalement la table-à-la-chandelle). La nappe est pliée très approximativement. D’instinct, je mettrais visible le plus beau côté de la nappe vers le haut, puisque c’est ce côté qui serait visible des clients. Or, il y avait un beau trou d’un diamètre d’au moins 2cm dont je n’ai aucunement de difficulté à imaginer qu’il a préalablement été fait à l’aide d’un mégot de cigarette. Sachant cela, imaginez ce qui doit se cacher en dessous de cette nappe! Vraiment, de la grande classe. Je continu mon discret tour d’horizon. Derrière moi, un gros aquarium avec, dans celui-ci, un gros poisson qui semble exotique. Je me n’y connais pas en poissons, mais je suis prêt à dire de lui qu’il était affreux. Cher sans doute… Mais affreux tout de même. La grosseur de l’aquarium nous laisse comprendre que le gros poisson hideux était, jadis, accompagné de camarades peut-être aussi gros et hideux que lui… Les autres sont visiblement morts, par négligence sans doute… D’étranges choix de déco me dis-je…

Entre-temps, ma douce mie Amélie franchissait le pas de la porte. Elle prit place à mes cotés. Quelques secondes plus tard, Do et Val étaient de retour. Nous nous mirent à parler de tout et de rien tout en manipulant distraitement les menus qui trainaient sur la table-à-la-chandelle. Les commentaires que les filles ont tenues à faire sur le menu n’étaient pas sur son originalité ni sur les drinks offerts, mais bien sur le fait qu’ils était tous les deux très graisseux et désagréable à tenir en main. Pendant ce temps, Stéphane, arrive et s’installe parmi nous. La charismatique serveuse revient.

«Z’avez choisi? dit-elle.
– Ben moi je vais prendre un «Pineapple Sunrise», dit Dominique.
– Ouin, ben on a pu de Pineapple, de lui répondre la serveuse.
– Ok ben, je vais prendre un «Apricot Brandy Sour»…
– D’accord, et vous?
– Je vais prendre un «Daiquiri aux fraises», dit Amélie.
– Ah ben tous les drinks avec de la grace concassée on ne peut pas les faire… on a pas de blender…»

Ok… TIME OUT… Freeze… Arrêt sur image… Le Manhattan de Gatineau n’a pas de blender… Pas de blender…

Pas de blender…
Le Manhattan de Gatineau ne peut même pas faire tous les drinks qu’il annonce parce qu’il… n’a pas de blender…
Le Manhattan de Gatineau n’a visiblement pas 20$ à aller dépenser pour un blender puisqu’il… n’a pas de blender…
Le Manhattan de Gatineau donne comme message que 20$ c’est trop pour satisfaire un client puisqu’il… n’a pas de blender…

… Me… prenez… -vous… pour… un… CAVE? Bref, je suis nul en bar… je ne sors jamais… JAMAIS…

  1. Mais avec:
  2. Des divans minables,
  3. Une absence du service d’Interac,
  4. Une machine ATM brisée,
  5. Une nappe laide et brûlée,
  6. Une serveuse plus que médiocre,
  7. Une impossibilité de faire tous les drinks qu’ils ont à leur menu
  8. Et un aquarium garni d’un unique poisson répugnant, sûrement dépressif d’être le dernier à ne pas avoir réussi à
  9. sauter par dessus bord …

je suis capable de dire que le Manhattan est un Lounge M-I-S-É-R-A-B-L-E! Je m’étais juré d’écrire un billet la dessus, voilà. Ya des maudittes limites à rire du monde là!

8 thoughts on “Le Manhattan, Gatineau. BEWARE!

  1. Welcome to the club, jai été la cet hiver avec un couple d’ami(e) d’Edmonton …. cétait nul a chier ! Elle avait 2 sortes de biere, une bouteille de vodka pour des drinks. Il a fallut se contenter d’une biere rousse et dune biere blonde et de Bloody Cesar, ma blonde voulait un café. Aucun café meme si celui-ci apparaissant dans le menu. Apres que ma friend a finit son Bloody Cesar, la serveuse est venue et a dit:

    – Scuse, jpourrais prendre ton verre, jcommence a manquer de verre ?

    Hilarant car on été maximum 10 dans ce bar 🙂

  2. Alors dois-je en comprendre que nous ne poursuiverons pas la tradition  »de la patch » au Manhattan après la rencontre des parents ??

    Sérieusement… c’était minable comme bar…

  3. Vous devriez aller ailleurs sérieux 🙂 Ctune pauvre place ! Au village des valeurs yont plus de service que ca !

  4. La seule façon qu’y peuvent survivre, c’est probablement en blanchissant de l’argent sale pis en écoeurant le monde pour avoir la paix de blanchir tranquilos.

  5. Vous remarquerez que c’est tout des homosexuels qui commente ici, moi étant le seul hetero, j’ai aimer cette place la, mais j’y vais pas a tout les semaines!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *