Plein de sens


> Quand mon verre est vide, je le plains ; quand mon verre est plein, je le vide. – Raoul Ponchon, Extrait de La Muse gaillarde Variante à ajouter à la suite: > Quand je suis plein, je me vide ; quand je suis vide, je me plains. – O’Groj, Fluide Glacial No. 384

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *