Les problèmes du Canadiens

Mais quel est donc le problème avec le CH ? C’est en regardant le journal ce matin que j’ai eu un flash. Je crois qu’il y a deux problèmes majeurs: La direction, les joueurs (c’est drôle, c’est le coach qui a perdu sa job!) J’ai d’abord lu ceci:

«Je crois que ce sera plus facile avec le patron derrière nous. Les gars devront être responsables.»

-Mike Komisarek

Mais qu’est-ce que ça suppose? Dans ses propos, je lis deux choses…

1. Les joueurs ont un problème de discipline.

2. Les joueurs ont

besoin

que le boss soit là pour se tenir les fesses serrées. Dans les deux cas, c’est un énorme problème. C’est vraiment pas normal qu’un joueur fasse cette remarque! Pour qu’un coach se fasse respecter, il doit être le boss dans la chambre des joueurs! La photographie que j’ai choisi représente vraiment bien ce que je pense de tout cela. Un Carbo dans l’ombre de Gainey, un Carbo castré par son boss. Le problème c’est que Gainey c’est toujours trop mêlé des décisions de coach. Quand j’y pense, on entendais presque autant parler de Gainey que de Carbo à la télé… et ça c’est pas sain… Mais, est-ce qu’on voyait autant Serge Savard? Heum… non… Pourquoi voyons-nous donc Gainey aussi souvent? Aurait-il du mal à comprendre que pour que l’autorité du coach soit respectée, il doit lui laisser en avoir! C’est comme dans une classe de cours. Quelle perception auraient les élèves d’un prof si c’était toujours la direction qui faisait la discipline? Ils n’en penseraient pas grand chose, car visiblement, ce prof aurait que très peu de pouvoir! Si un patron veut discréditer un employer, il n’a qu’à prendre et appliquer ses décisions à sa place! La solution aurait été de mettre l’accent sur l’autorité de Carbonneau plutôt que sur celle de Gainey. Je ne suis pas sur que cela se soit passé comme ça… (J’ose l’espérer!), mais c’est vraiment la vision que j’ai eu de toute cette affaire! Pour ce qui est du deuxième problème majeur, il est grand temps qu’on fasse un BON ménage chez le CH! KESSÉ ÇA? Comment se fait-il qu’aucun joueurs (AUCUN!) du CH ne soit au ton 15 des meilleurs joueurs de la ligue? Comment le second joueur le plus fructueux de l’équipe soit Andreï Markov?… UN DÉFENSEUR! Marde… Moi des joueurs comme Kovalev là, CRISSEZ-MOI ÇA AU VIDANGES PIS ÇA PRESSE! Si té un joueur inconstant, trouble-fête, tête dûre et qui est capricieux par dessus le marché… ON VEUT PAS DE TOI DANS NOTRE ORGANISATION C’ES-TU CLAIR?! On te paye à rien faire sur la glace? BEN RESTE CHEZ VOUS! Eh ben! Tu reviendras quand tu auras le goût de jouer au hockey! Décide-toi pis vite, car à rester chez vous à rien faire, tes stats vont baisser et tu vas perdre de la valeur et ça… je suis pas sur que ton gérant va supporter. Finalement, on a besoin d’un DG et aussi des joueurs qui ont de l’allure… Bref, tout sauf un nouveau coach.

8 thoughts on “Les problèmes du Canadiens

  1. Ah ah ah, beau petit billets ça mon Albat!

    Mais gardons la foi, c’est toujours dans les pires léthargies que le CH nous surprend et recommence à jouer en gagnant.

    La coupe à Montréal cet été? Who knows? ahah

  2. je tiens à dire que quelqu’un prend la peine d’écrire de la marde sous mon nom!! ahah

    vous m’en voyez honoré!

  3. Un sans-abri a tenu les policiers en haleine pendant plusieurs heures la nuit dernière à Montréal.

    Tout a commencé vers 19h hier soir lorsque l’individu s’est barricadé à l’intérieur d’une grue d’une quarantaine de mètres à l’angle des rues Sanguinet et Sherbrooke.

    L’homme d’une cinquantaine d’années, qui dit avoir été maltraité par les autorités gouvernementales, souhaitait discuter avec des ministres.

    Le Groupe tactique d’intervention du SPVM a finalement capturé le suspect vers 2h30. Il sera interrogé et pourrait faire face à des accusations de méfait.

  4. L’ancien entraîneur du Canadien, Guy Carbonneau, va sortir de son mutisme cette semaine. L’organisation du tricolore a confirmé à TVA qu’il va s’adresser aux médias, sans préciser la journée.

    On a aussi nié les rumeurs à l’effet qu’elle se tiendrait aujourd’hui. Guy Carbonneau n’a pas encore réagit à son congédiement du 9 mars dernier.

    On s’attendait à ce qu’il réagisse la semaine dernière, mais avec la course au record de Martin Brodeur, il semble avoir préféré attendre à cette semaine.

  5. Le danger de collision entre un débris et la station spatiale est maintenant écarté. Le morceau de satellite russe s’est finalement éloigné de la structure.

    Plus tôt en journée, la Nasa avait envisagé d’utiliser les propulseurs de la station pour modifier son orbite et éviter la collision.

    L’agence spatiale croit que le débris de 10cm pourrait provenir d’un satellite russe qui s’était désintégré peu de temps après avoir été lancé en 1981.

    Jeudi dernier, la crainte d’une collision avec un morceau de moteur de satellite a poussé l’équipage à se réfugier temporairement dans le vaisseau de secours Soyouz.

  6. Les décrocheurs scolaires peuvent être identifiés dès la maternelle, conclut une vaste étude québécoise sur l’abandon scolaire. La recherche, réalisée sur une période de 12 ans, présente des pistes de solution au gouvernement Charest, qui déposera le mois prochain un plan pour contrer le décrochage scolaire.

    L’étude a commencé en 1993 dans la grande région de la Mauricie et a été effectuée auprès de 990 élèves de maternelle, de première et de deuxième année du primaire.

    Pour mener à bien l’étude, les enseignants devaient dire comment ils percevaient les élèves sur les plans scolaire et personnel. Ils devaient déterminer leurs difficultés. On leur demandait aussi de dire si chaque élève était attachant, autonome ou plutôt rejeté par le reste du groupe.

    Douze ans plus tard, les chercheurs sont allés vérifier le parcours de ces élèves. Les trois quarts de ceux qui cheminaient sans difficulté ont obtenu leur diplôme d’études secondaires.

    Les résultats des élèves qui montraient des signes de faiblesse dès la maternelle étaient tout autres, a constaté Pierre Potvin, un des auteurs de la recherche et professeur à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR).

    « Là, on est frappé par des résultats tout à fait contraires. Seulement le quart sont diplômés 12 ans plus tard. Et la très grande majorité [d’entre eux] sont en retard, ça veut qu’ils ont redoublé ou ont décroché », soutient M. Potvin.

    De plus, 65 % des élèves identifiés en bas âge comme étant rejetés n’avaient pas obtenu leur diplôme d’études secondaires à la fin de la recherche, en 2004. Par une simple observation, les enseignants avaient donc vu juste, 12 ans auparavant.

    Selon M. Potvin, l’étude montre clairement l’importance du dépistage dès la maternelle pour réduire l’abandon scolaire, un fléau qui frappe un élève sur trois au Québec.

  7. Mais qu’est-ce que ça suppose? Dans ses propos, je lis deux choses…

    1. Les joueurs ont un problème de discipline.
    2. Les joueurs ont besoin que le boss soit là pour se tenir les fesses serrées.

    Dans les deux cas, c’est un énorme problème. C’est vraiment pas normal qu’un joueur fasse cette remarque! Pour qu’un coach se fasse respecter, il doit être le boss dans la chambre des joueurs! La photographie que j’ai choisi représente vraiment bien ce que je pense de tout cela. Un Carbo dans l’ombre de Gainey, un Carbo castré par son boss. Le problème c’est que Gainey c’est toujours trop mêlé des décisions de coach. Quand j’y pense, on entendais presque autant parler de Gainey que de Carbo à la télé… et ça c’est pas sain… Mais, est-ce qu’on voyait autant Serge Savard? Heum… non… Pourquoi voyons-nous donc Gainey aussi souvent? Aurait-il du mal à comprendre que pour que l’autorité du coach soit respectée, il doit lui laisser en avoir! C’est comme dans une classe de cours. Quelle perception auraient les élèves d’un prof si c’était toujours la direction qui faisait la discipline? Ils n’en penseraient pas grand chose, car visiblement, ce prof aurait que très peu de pouvoir! Si un patron veut discréditer un employer, il n’a qu’à prendre et appliquer ses décisions à sa place! La solution aurait été de mettre l’accent sur l’autorité de Carbonneau plutôt que sur celle de Gainey. Je ne suis pas sur que cela se soit passé comme ça… (J’ose l’espérer!), mais c’est vraiment la vision que j’ai eu de toute cette affaire!

    Pour ce qui est du deuxième problème majeur, il est grand temps qu’on fasse un BON ménage chez le CH! KESSÉ ÇA? Comment se fait-il qu’aucun joueurs (AUCUN!) du CH ne soit au ton 15 des meilleurs joueurs de la ligue? Comment le second joueur le plus fructueux de l’équipe soit Andreï Markov?… UN DÉFENSEUR!!!!!!!!! Marde…

    Moi des joueurs comme Kovalev là, CRISSEZ-MOI ÇA AU VIDANGES PIS ÇA PRESSE! Si té un joueur inconstant, trouble-fête, tête dûre et qui est capricieux par dessus le marché… ON VEUT PAS DE TOI DANS NOTRE ORGANISATION C’ES-TU CLAIR?!?

    On te paye à rien faire sur la glace? BEN RESTE CHEZ VOUS! Eh ben! Tu reviendras quand tu auras le goût de jouer au hockey! Décide-toi pis vite, car à rester chez vous à rien faire, tes stats vont baisser et tu vas perdre de la valeur et ça… je suis pas sur que ton gérant va supporter.

    Finalement, on a besoin d’un DG et aussi des joueurs qui ont de l’allure… Bref, tout sauf un nouveau coach.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *