Les perronismes

  • Trop drôles. Je les ai mis sur le blogue.
  • Ça se vend comme des p’tits ponchos !
  • Il devrait plutôt mettre du vin dans son verre.
  • Il est temps de mettre les points cédilles et les barres obliques.
  • On traversera la rivière quand on sera rendu au bout du tunnel.
  • Il y a loin de la soupe aux lièvres.
  • Ça lui passe comme 10 pieds par-dessus le dos d’un canard !
  • Je commence à avoir le feu aux poudres !
  • Il n’arrête pas de tourner autour du pot aux roses !
  • Je ne tournerai pas ma langue par quatre chemins.
  • Un tiens vaut mieux que ce qui ne t’appartient pas !
  • Il se débat comme un chat dans l’eau bénite.
  • Il a vraiment besoin de redorer son plastron.
  • Je m’en suis rappelé hier comme si ça me serait arrivé demain.
  • Il ne faudrait pas qu’il prenne sa lanterne pour le messie !
  • Il lui a remis la monnaie de son change.
  • On n’apprend pas à une vieille autruche à faire la grimace !
  • C’est vraiment charrié par les cheveux.
  • Il ne faudrait pas se flatter les bretelles.
  • Paris ne s’est pas construit en plein jour !
  • Cette fois-ci, ils sont accumulés au pied du mur.
  • Il ne faut pas tout prendre au pli de la lettre.
  • Ce joueur-là a vraiment les deux yeux dans la même bottine.
  • Un jour, il devra arrêter de déborder la chandelle par les deux bouts.
  • Ça ne prend vraiment pas la tête à Bobino !
  • L’erreur est humide.
  • Ça se vend à la vitesse de l’équerre !
  • Ça commence à sentir l’eau chaude.
  • Il ne faut pas remettre à plus tard ce qui appartient à César !
  • Il a pris la foudre d’escampette.
  • Il ne faudrait pas mettre la peau de l’ours devant la charrue.
  • Il a intérêt à marcher sur des gants blancs.
  • Écoutez monsieur, je sais dans quoi je parle !
  • Monsieur, mon opinion n’est pas d’accord avec vous mais je vous respecte !
  • Escusez,..c’est bien intéressant, mais notre horloge se bouscule ici et on va aller à un autre écouteur.
  • Monsieur, si vous sachiez les choses que je suis au courant, vous diseriez pas la même opinion.
  • (…) il y a encore beaucoup trop de joueurs qui jouzent avec pas de casques !
  • J’imagine Pat (Burns) que tu dois sentir que tu as une épée de Guillaume Tell suspendue au-dessus de la tête ?
  • Vous m’enlevez l’eau de la bouche…
  • Ils peuvent se contenter chanceux !
  • Il n’a pas inventé le bouchon à quatre trous !
  • On devrait arrêter de tourner l’affaire dans la plaie !
  • Faut pas chercher de midi à l’an 40 !
  • Je suis pas né dans un petit pain !
  • Il s’est retrouvé les quatre jambes en l’air !
  • Ils lui ont déroulé un plateau d’argent.
  • L’affaire Lindros finit en queue de cheval.
  • Kordic est la preuve vivante que la drogue tue.
  • On peut les compter sur le dos de la main.
  • Tout le monde va regarder la partie, d’un Atlantique à l’autre !
  • Ce type de blessure, c’est très souffrant, surtout quand ça fait mal.
  • C’est changer quatre trente sous pour quatre piasses !
  • C’est la pointe de l’asperge.
  • Les Canadiens avaient les jambes moites.
  • Le jour où les Nordiques ne perdront plus, ils gagneront pas mal plus souvent.
  • Lindros, on l’attend sur un piano d’argent !
  • Ils n’y sont pas allés avec le dos de la main morte.
  • Il ne faut pas lancer la serviette avant de l’avoir tuée!
  • Il ne faut pas mordre le nain qui nous nourrit.
  • C’est de l’argent brûlé par les fenêtres.
  • Il serait temps que les joueurs se retroussent les coudes.
  • Ce joueur est très volatile ! Il est arrivé avec l’équipe comme un cheval sur la soupe !
  • Il a coulé beaucoup d’encre sous les ponts depuis ce temps-là.
  • Ce sont de petites erreurs monumentales.
  • On commence enfin à voir le train au bout du tunnel !
  • C’est la goutte d’eau qui a mis le feu aux poudres.
  • Moi, je suis unanime là-dessus.
  • Il n’y a jamais de rumeur sans feu.
  • C’est la cerise qui fait déborder le sundae !
  • Il devrait tourner sa langue dans sa poche avant de parler !
  • Les Nordiques devraient aller chercher quelques bonnes recrues d’expérience.
  • Quand Stéphane Richer joue à la hauteur de son talent, il pourrait jouer avec les deux yeux attachés dans le dos !
  • J’pense que tout était réglé, au début de la fin de la saison.
  • Ça m’a mis l’astuce à l’oreille…
  • Pour Pat Burns, les toasts sont cuites !
  • Ron Hextall n’a qu’une faiblesse, c’est entre les deux jambes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *