«Je me fous de gagner»

Est-il important de gagner quand on joue?

Je dirais deux choses.

1. L’important c’est de s’amuser, mais pas de gagner.

J’ai beau jouer à un jeu et gagner, si je ne me suis pas amusé en cours de route: c’est un jeu de marde. Alors, à quoi bon y jouer? Ce que je recherche c’est le sentiment de plaisir avant tout. Pour moi, c’est ça un «bon» jeu.

2. Je crois qu’il y a trois principaux genres de «je me fous de gagner».

  1. «Que je gagne ou que je perde, je vais avoir du plaisir quand même avec mes chums.» (Le jovial)
  2. «Que je gagne ou que je perde, de toute façon, je n’aime pas le jeu alors j’aime autant qu’on en finisse» (le rabat-joie)
  3. «Moi ce qui me fait triper, c’est de faire perdre les autres, peu importe si c’est moi qui gagne ou pas» (Le saboteur)

***

 Ainsi, je crois primordial que l’on doive jouer «pour gagner».

Je m’explique: si on joue sans se soucier de gagner, c’est qu’on se fout de gagner ou de perdre. Or, c’est de refuser de participer loyalement au jeu.

Et un joueur qui ne joue pas loyalement jouera nécessairement mal.

Il arrive souvent que certains jeux peuvent créer des «King Makers». Mais ça ne devrait pas arriver si tout le monde joue «pour gagner». Si certains ne jouent pas pour gagner ou jouent sans se soucier des conséquences sur le jeu, alors toute la table sera frustrée et ça contreviendrait à mon commentaire #1 qui était d’avoir du fun en priorité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *