Legendary

Auteur : Devin Low
Type : Cartes, «deck building»
Joueurs: 1-5
Temps: 30 minutes à 1h30 minutes (9 / 10)

Description du jeu

Le jeu se joue en équipe de 2 à 5 ou en mode solo.

Legendary est un jeu de type «deck building», «coopératif» ou «semi-coopératif». Nous personnifions des super héros issus de l’univers de Marvel et tentons de vaincre quatre fois l’ennemi principal du jeu: le Mastermind. Tout au long de la partie, les joueurs devront acheter des cartes qui seront disponibles sur le plateau de jeu dans le but de bâtir un paquet de cartes personnel qui lui permettra d’attaquer le Mastermind. On y remarque plusieurs similitudes avec des jeux comme Thunderstone et Dominion.

les plus

Chaque partie, il y a un «setup» différent qui rend l’expérience de jeu renouvelable. Les personnages jouables sont très variés (plus de 60) quand on possède toutes les extensions. Les il y a quatre «Mastermind» jouables dans la boîte de base, mais les extensions en ajoutent beaucoup. Les cartes «Scheme» dictent des règles spéciales et font varier le jeu.

Le jeu s’explique en 20 minutes et se joue en 45. Je crois qu’il est facilement compréhensible, même pour les néophytes et la thématique attendrira les jeunes comme les moins jeunes, les admirateurs de l’univers Marvel et ceux qui ne le sont pas.

Également, comme le jeu propose une version coopérative, cela accélère l’enseignement des règles qui peuvent se faire au fur et à mesure d’une partie. Finalement, il est possible d’y jouer une version «Solo» qui n’est pas plate du tout.

Les moins

D’abord, certains Mastermind sont trop faciles et plusieurs cartes deviennent un peu désuètes dès lors qu’on se procure quelques extensions.

Il y a un déséquilibre dépendant du nombre de joueurs. Moins il y a de joueurs, plus le jeu est facile. Ainsi, comme je l’ai indiqué précédemment, le jeu propose une version «Solo». Je dois dire que je trouve un peu plate de jouer pour «battre mon score». C’est pourquoi j’ai décidé de modifier les règles pour jouer en essayant de gagner la partie seul, en ayant le même défi. Par contre, pour cela, je dois ajuster la force des Mastermind.

Finalement, la version officielle du jeu, la version semi-coop, ne présente pour moi que très peu d’intérêt. Je préfère jouer «full-coop»!

Les extensions

Legendary est le genre de jeu où «plus t’en as, mieux c’est». À l’image des «deckbuilding games», la variété des cartes amène la profondeur de jeu et améliore la «rejouabilité». Plusieurs extensions  sont disponibles.

Dark City

Factions présentes dans l’extension: X-Force, Marvel Knight et d’autres X-Men.

Nouveaux mots-clés: «Teleport» qui permet de remettre dans notre prochaine main une carte qu’on aura mise de côté, et «Versatile» qui permet de choisir si on souhaite avoir des points d’attaque (griffes) ou des points d’influence (étoiles), et cela avec la même carte.

Dark City est la première extension pour Legendary. Pour ce qui est de la plus value: wow. Je trouve que les X-Force sont extrêmement forts. Les mots-clés «Teleport» ainsi que «Versatile», mon dieu, donnent énormément de flexibilité! La quantité de cartes offertes dans cette extension est discutable par rapport à son prix (+/- 40$), mais ça, c’est comme ça pour tous les jeux de cartes…

Fantastic 4

Factions présentes dans l’extension: Fantastic 4 et Silver Surfer (neutre).

Nouveau mot-clé: «Focus» qui permet de payer des points d’influence (étoiles) pour déclencher des effets de carte.

Il y a de très fortes cartes dans les Fantastic 4. Je trouve que Mr. Fantastic est le plus fort, car il nous permet de piocher des cartes supplémentaires, ce qui est très fort à ce jeu. The Torch aussi frappe fort. Il peut dégommer un Mastermind en peu de temps. Le mot-clé «Focus» donne une certaine flexibilité dans les choix offerts, mais je dirais que c’est celui qui est le moins attrayant. Le Silver Surfer n’est pas si utile: il est très contextuel. Par contre, j’adore le Mastermind Galactus. il est très violent et amène un défi supplémentaire. Bref, l’extension est ok, mais je crois que je ne commencerais pas avec elle si je n’en avais qu’une à me procurer.

Paint the Town Red

Faction présente dans l’extension: Spider-Friends.

Nouveau mot-clé: «Wall-Crawl» qui permet de mettre directement sur le dessus de notre deck au lieu de dans notre défausse un héros qu’on vient d’acheter.

Je dirais que c’est l’une des extensions qui m’attirait le plus, mais qui au final, m’a donné les moins forts Héros. Il y a plein de cartes «cheap» qui aident le Spider-Man du jeu de base à être bon. Mais il faut absolument, pour que cela soit vrai, jouer avec plusieurs Héros de la faction Spider-Friends. Pour ce qui est du mot-clé «Wall-crawl», il permet de faire des combos de cartes. Il faut cependant plus de concentration qu’à l’habitude, car il ne faudra synchroniser ses achats et ses attaques pour que tout soit optimisé. Donc, pour apprécier, je crois qu’il faut être amateur de combos plus complexes.

Donc, l’extension est très cool pour les personnages, mais moins attrayante pour les synergies futures.

Guardians of the Galaxies

Faction présente dans l’extension: Guardian of the Galaxies.

Nouveau mot-clé: «Artefact» qui permet de garder certaines cartes devant nous pour la durée complète de la partie au lieu de les défausser après leur utilisation.

En plus du nouveau mot-clé, il y a aussi un nouveau concept: les «Shard». Ces derniers sont des points d’attaque accumulables d’un tour à l’autre. Wow, Dieu que c’est puissant! Je crois sincèrement que c’est meilleur que le mot-clé «Versatile» de Dark City. Est-ce trop puissant? Encore une fois, je ne crois pas qu’elle soit indispensable, mais je n’ai pas encore assez d’expérience avec elle pour plus en juger. À première vue, elle est un peu trop forte et déséquilibre le jeu si on joue avec des cartes du jeu de base.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *