Les défausses risquées

Dans certains cas précis, le fait de délibérément défausser une tuile potentiellement risquée peut être puni. Les tuiles sont dîtes risquées puisqu’elles aideraient potentiellement la complétion d’une main de grande valeur (Yakuman). Voici les circonstances où les défausses sont considérées trop risquées:

Un joueur a exposé deux pon/kan de dragons et attend une tuile du troisième dragon laquelle est défaussée et appelée, complétant ainsi un Daisangen (Yakuman).

Un joueur a exposé trois pon/kan de vents et attend une tuile du quatrième vent laquelle est défaussée et appelée, complétant ainsi un Shōsūshī (Yakuman).

Un joueur a exposé trois pon/kan ou chi de la même couleur et attend une tuile de la même couleur laquelle est défaussée et appelée, complétant (ou aidant à compléter) ainsi un Chinitsu.

Un joueur a exposé trois pon/kan ou chi de couleur «vert» et attend une tuile «verte» laquelle est défaussée et appelée, complétant (ou aidant à compléter) ainsi un Ryūīsō (Yakuman).

Un joueur a exposé trois pon/kan d’honneurs et attend une tuile d’honneur laquelle est défaussée et appelée, complétant (ou aidant à compléter) ainsi un Tsūīsō (Yakuman).

Un joueur a exposé trois pon/kan de terminales et attend une tuile de terminale laquelle est défaussée et appelée, complétant (ou aidant à compléter) ainsi un Chinrōtō (Yakuman).

Un joueur a exposé trois kan et attend une tuile risquée (une tuile qui n’est visible ni dans les défausses, ni parmi les tuiles volées) laquelle est défaussée et appelée, complétant (ou aidant à compléter) ainsi un Sū kantsu (Yakuman).

Un joueur défausse une tuile qui est appelée pour compléter un kan. Si le joueur ayant complété un kan gagne à l’aide de la tuile de remplacement, la valeur de la main sera calculée comme si elle avait été gagnée par tsumo et le joueur qui avait préalablement défaussé la tuile devra s’acquitter de payer la valeur de la main en totalité.

Un joueur défausse une tuile risquée (une tuile qui n’est visible ni dans les défausses, ni parmi les tuiles volées) laquelle est défaussée et appelée, complétant une combinaison ou la main d’un joueur, alors qu’il ne reste que 5 tuiles ou moins dans le mur.

Si l’une de ces situations se présente, le joueur fautif pourra se voir puni d’avoir été «irresponsablement» négligent et ainsi payer la totalité de la main si elle est complétée par un tsumo (même si la complétion se fait lors d’un prochain tour). Par contre, si la main est complétée par un ron, ce sont à la fois le joueur fautif et le joueur qui a été précédemment négligeant qui devront se séparer également la valeur totale de la main.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *