Mes artistes visuels préférés

Je ne peux pas dire que je suis souvent déçu des choix esthétiques des jeux. Mais la majorité du temps, je n’y trouve pas grand-chose à dire… Ce n’est pas que les artistes sont mauvais ou qu’ils font de mauvais boulots, mais ils ne sortent tout simplement pas du lot; leur style n’a rien de réellement intéressant à proposer. Les jeux sont illustrés par des gens compétents, mais dans une manière que je qualifierais d’«utilitaire».

Cependant, il arrive que l’on me surprenne, et c’est le cas de certains jeux où les artistes m’impressionnent par leur style et leur audace. Je dois par le fait même saluer les éditeurs qui décident de faire la gageüre, celui de risquer de faire saigner des yeux une partie de leur clientèle cible…

Je ne souhaite pas faire l’apologie des adeptes du weirdo et du palais des horreurs, mais je vous mets seulement en garde face à mes goûts éclectiques. Je ne sais pas pourquoi certains styles me laissent de glace tandis que d’autres me font mouiller mes canneçons, mais une chose est sûre: pour moi, tous ces artistes méritent qu’on salue leur art et leur créativité.

Catherine Hamilton (Evolution)

Christopher Shy (Vtes)

Jakub Rozalski (Scythe)

John Van Fleet (Vtes)

Kyle Ferrin (Root)

Nick Edwards (Epic Spell Wars)

Sabee (Ascension)

Sean Äaberg (Dungeon Degenerates)

Robb Mommaerts (Food Fight)

Merci, Pärlé. Merci, M’man

Ah! Qu’il est agréable d’essayer de nouveaux jeux! Mille mercis au pub ludique le Pärlé et à ma mère qui m’ont montré un total de trois nouveaux jeux ce mois-ci. Je les remercie, car j’ai pu essayer ces jeux sans les acheter. Et, Bon Dieu, ils étaient plates!

Ils ne sont clairement plus de mon genre du tout… Je ne comprends pas pourquoi Kingdomino et Azul ont gagné le Spiel des Jahres respectivement en 2017 et 2018. La compétition a dû être faible… ou peut-être ont-ils décidé d’honorer des jeux immondes… Alors, j’vois pas pourquoi Patchwork n’aurait pas gagné en 2015.

Bref, merci de m’avoir initié, je n’y rejouerai plus jamais.

Programmation culturelle 2019

Trois affiches réalisées pour la programmation culturelle du Marché de Ripon.

Perfume